Alliages

Acier au carbone
Acier au carbone
Les aciers au carbone sont constitués principalement de carbone (entre 0,12 et 0.5 %) et ne comprennent qu’une très faible quantité d’autres éléments d’alliages. Ce type d’acier est très robuste et résistant aux chocs. Il s’agit également d’une solution écologique puisqu’il peut être plus facilement recyclé que d’autres métaux.
Voir la fiche
Aciers faiblement alliés
Aciers faiblement alliés
Les aciers au carbone contiennent généralement moins de 10 % d’éléments d’alliage, aucun élément ne dépassant 5 %. Selon ses composants et les traitements thermiques ou thermomécaniques, ce type d’acier peut être modifié pour augmenter sa dureté, sa charge de rupture, sa résistance à l’usure, au fluage ou à la corrosion, ou une autre caractéristique spécifique à son utilisation.
Voir la fiche
Aciers inoxydables
Aciers inoxydables
L’acier inoxydable, aussi connu sous le nom d’Inox, est un alliage ferreux qui contient plus de 50 % de fer et un minimum de 10,5 % de chrome. Tous les aciers inoxydables possèdent une résistance impressionnante à la corrosion, ce qui en fait des alliages incontournables pour l’industrie de la construction. Les alliages d’aciers inoxydables sont également amagnétiques (donc sans propriété magnétique) et possèdent une résistance mécanique élevée.
Voir la fiche
Aciers inoxydables duplex
Aciers inoxydables duplex
De la famille des aciers austéno-ferritiques, les aciers duplex sont des aciers inoxydables ayant une structure biphasée composée de ferrite et d’austénite. Ce type d’acier inoxydable est particulièrement résistant à la corrosion, même dans des environnements riches en chlore ou en sulfite. Ses propriétés en font un alliage de choix pour l’entreposage et le transport des produits chimiques, pour les pipelines de gaz et de pétrole, pour l’exploration minière et gazière et pour les raffineries.
Voir la fiche
Fontes blanches
Fontes blanches
On obtient ce type de fonte par une température de coulée basse, un refroidissement rapide, une haute teneur en éléments perlitisants (ex: manganèse, cuivre, etc.) ou une faible teneur en éléments graphitisant (ex: silicium)1.  Les fontes blanches sont constituées de perlite et de lédéburite
Voir la fiche